OZ – Carte blanche

Didier Boutiana - Cie Soul City

Samedi 13 Mars

  • Réservez par téléphone : 0262 27 24 36
  • ou Réservez sur internet : @Cliquez-ici
  • Didier Boutiana, danseur - chorégraphe et directeur artistique de la Cie Soul City, ancre le développement de son projet d’artiste associé au Théâtre Luc Donat en proposant un premier « temps fort danse ». Du 8 au 13 mars OZ s’empare du plateau ! OZ pour les amateurs et les professionnels prend la forme de « Oz Stage Intensif Danse » : 6 jours de stage, 30 heures de danse, trois chorégraphes invités pour offrir à une quarantaine de danseurs une expérience inédite au Théâtre Luc Donat. Pour tous, OZ ce sont aussi deux soirées dédiées à la danse dont la programmation est confiée à Didier Boutiana. La promesse de moments privilégiés au cours desquels il insufflera sa passion et son énergie hip hop au coeur du Théâtre Luc Donat.

    OZ - CARTE BLANCHE A DIDIER BOUTIANA
    Partie 1 : KANYAR épilogue
    Partie 2 : Didier Boutiana / Cie Soul City et L’association Cœur de rue
    Samedi 13 mars à 17h
    Tarif plein 11,50 € | Tarif réduit 6,50 €


    Partie 1 : KANYAR épilogue
    Solo de Didier Boutiana
    Création 2017 | 30 minutes
    Tout public | Action de transmission

    Dans la langue créole de La Réunion, le mot "kanyar" est communément utilisé pour désigner une personne marginale.

    En sociologie, la marginalisation est le fait, pour un individu ou un groupe d'individus, de s'écarter de la norme de la société, de s'en exclure ou d'en être exclu avec une rupture, parfois brutale des liens sociaux.

    Didier Boutiana aborde le conditionnement psychologique et social de l'individu et les conséquences de l'exclusion. Ce phénomène peut être regardé de deux perspectives : le groupe rejette l'individu, ou alors une personne quitte le chemin qui lui a été tracé, il tourne le dos à son environnement familial, social, en refusant le conditionnement.

    Comme toute expérience violente, la rupture de lien s'engrave dans l'organisme, dans les émotions et dans la respiration. Pour le développement des postures, des gestes et des mouvements, le chorégraphe puise dans ses propres expériences et dans son environnement. Il approfondit la complexité de cette thématique afin d'en extraire un univers propre, un son, une couleur - un geste. Une posture.

    Cette recherche sur les états de corps est menée avec de celle autour de l'espace. Une étape quasi évidente pour ce chorégraphe ancré à La Réunion, territoire confiné entre la montagne et l'océan. D'entrée, l'objet scénographique est obstacle, mais aussi surface de projection, ligne de fuite, perspective.

    Un être traverse l'espace. Il interroge les conventions, aussi celles du théâtre. Il brise conventions et liens pour s'affranchir.

    Nous sommes tous des êtres traversés par l'histoire collective et des normes familiales, sociétales. Certains partent à l'exploration de ce qui se cache derrière. Ils vont vers l'inconnu et vers l'infini, décident de pousser les murs. Mais à quel prix ?

    Partie 2 : Didier Boutiana / Cie Soul City et L’association Cœur de rue

    Réinventer le dialogue et renouer avec notre humanité, voilà ce que Didier Boutiana souhaite proposer au public. Créer un moment privilégié où le spectateur devient acteur et découvre les dessous du spectacle, en partageant le plateau avec les artistes.

    La danse hip hop est fortement présente au Tampon notamment avec les jeunes du groupe COEUR DE RUE. Parmi ces jeunes danseurs, plusieurs d’entre-eux ont été champions de breakdance à La Réunion et en Métropole. En collaboration avec leur leader Laurent Robert dit Béro, Didier Boutiana ouvre ces jeunes talents à la création contemporaine en créant avec eux une performance de 25 minutes. Le public découvrira un spectacle où la virtuosité est à l’honneur. Un échange original et créatif avec le public clôturera la soirée.

    Les représentations

  • Samedi 13 Mars
    Théâtre Luc Donat
    17H00