Itinéraire patrimonial du Grand Sud de La Réunion

Le « Sentié Fah’Âme » est un projet de valorisation patrimoniale initié et suivi par le SMEP (Syndicat Mixte d’Etudes et de Programmations) et le Groupement d’Action Locale « GAL GRAND SUD, terres de volcan », dans le cadre de la programmation LEADER 2014-2023. Initié en 2018, le projet a été l’objet d’une réflexion partagée, avec le Parc National de la Réunion, l’ONF, L’IRT, la CASUD, la CIVIS, les 10 communes du Grand Sud, le Conseil Départemental, la Région Réunion.

Ce projet permet, grâce à un itinéraire patrimonial de plus de 200 km, de parcourir les hauts du Grand Sud, des Avirons à Saint-Philippe et de créer une liaison entre les 10 communes traversées. Il permet également de promouvoir et de transmettre la mémoire des hauts, grâce à l’itinérance et à la découverte de l’histoire de ses patrimoines naturels et culturels.

Le projet possède plusieurs objectifs :

  • Augmenter l’attractivité des hauts du sud, grâce à ses patrimoines et son identité . Renforcer la liaison intercommunale sur le Grand Sud
  • Rassembler et diffuser la connaissance du patrimoine réunionnais
  • Irriguer le territoire Grand Sud de ses valeurs historiques et patrimoniales grâce à l’identité des populations et des terroirs


PARLEZ CHEMIN

De Sabine Deglise, Cie Alpaca Rose

Le Projet

Sabine Deglise composera un récital qui découlera des collectages effectués auprès des habitants des quartiers des Hauts. 3 thématiques seront développées : la toponymie, la botanique endémique et les légendes. L’idée étant de valoriser les liens matériels, immatériels, historiques et imaginaires qui existent, ou existaient entre les communes et les leurs espaces naturels.

Pour ce faire, durant 3 semaines, l’équipe effectuera une résidence de recherche et d’écriture sur les territoires du Grand Sud. Elle collectera des histoires et des légendes de la mémoire collective auprès des "tisaneurs", des géographes, des botanistes et des ornithologues. Les "zarboutans" lui raconteront des faits, des anecdotes et des mythes à propos de pollens qui voyagent, de rivières qui traversent les communes, d’oiseaux nicheurs ici et là, et d’éléments qui ne connaissent pas les frontières délimitées par les hommes.

S’en suivra une résidence de 3 semaines, afin de travailler sur une création originale qui sera diffusée dans les 10 communes. En marge de son récital "Parlez Chemins", une journée de médiation sera organisée avec les associations des quartiers pour créer du lien intergenerationel entre les habitants.

Les dates

SEPTEMBRE
Sam 24 à 15h : Labyrinthe En Champ Thé, Grand Coude | Saint-Joseph

OCTOBRE
Sam 15 à 15h : Place de la Liberté, Le centre, Entre Deux
Mer 19 : Ferme pédagogique Les Makes, Saint-Louis
Dim 23 à 15h : Jardin Bétoume Bras Sec, Cilaos

NOVEMBRE
Dim 06 à 15h : Cité du Volcan Plaine des Cafres, Le Tampon
Jeu 10 à 15h : Domaine Vidot Mont Vert les Hauts, Saint-Pierre
Mar 15 à 16h : Ecole Primaire Vetyver Manapany Les Hauts, Petite-Île
Dim 13 à 15h : Maison France Services Le Tévelave, Les Avirons
Sam 19 à 15h : le CASE Ravine, Sèche, Etang Salé
Dim 20 : Bitasyon Bio Souffleur d’Arbonne Le Baril, Saint-Philippe


ZISKAKAN

Avec Anny Grondin & Gilbert Pounia

Le Projet

Une immersion dans les quartiers des Hauts pour les artistes du groupe Ziskakan. Pendant 3 jours, ces deux figures incontournables de la culture réunionnaise iront à la rencontre des habitants des hauts et des zones rurales au plus près du Sentié Fah’âme afin de proposer des rencontres et des ateliers.

Anny ira échanger avec les anciens du quartier afin de collecter des contes, des légendes, des expressions propres au quartier ou des récits de vie. Gilbert, de son côté, animera des ateliers de chant et fera visiter l’exposition Ziska Fé Kler, créée par la Bibliothèque Départementale de La Réunion pour le 40ème anniversaire du groupe, pour raconter les chansons et l’histoire du mouvement Ziskakan.

Ces ateliers feront l’objet d’une restitution durant laquelle enfants, parents et grands parents pourront partager ce qui les rattachent à leur territoire. Et cette belle rencontre sera cloturée par un concert de Ziskakan gratuit et ouvert en priorité aux habitants du quartier.

Les dates

JUIN
Dim 26 : Restaurant Le Tangor, La Plaine des Grègues | Saint-Joseph

JUILLET
Sam 09 : Salle Piton des Neiges Le centre | Cilaos

SEPTEMBRE
Ven 23 à 16h : Ecole Charles Cros Mont Vert les Hauts, Saint-Pierre
Ven 30 à 15h : Cité du Volcan, La Plaine des Cafres, Le Tampon

OCTOBRE
Ven 07 à 15h30 : Ecole Paul Herman Les Makes, Saint-Louis
Ven 21 à 17h : Echappées Belles Le centre, Entre Deux

NOVEMBRE
Ven 04 à 15h30 : Ecole Maternelle les Platanes Piton des Goyaves, Petite ile
Ven 19 à 15h30 : Ecole primaire Basse Vallée, Saint-Philippe

DÉCEMBRE
Ven 16 à 16h : Ecole primaire Marcel le Guern Le Tévelave, Les Avirons


Acteurs

Le projet Romans Lao est destiné à un public varié et éclectique, il proposera des rencontres intergénérationelles afin de toucher les petits et les grands et valorisera les habitants et le savoir-faire des territoires du grand Sud de La Réunion.

Les cultivateurs de la Maison du curcuma
Les artisanes de la Maison de la Broderie
Les tisaneuses du Jardin du Piton Bétoume
Les élèves des écoles primaires
Des agriculteurs engagés
Les clubs & associations
Les jeunes en insertion de l’Académie des Dalons
Les tresseuses de Choca et Vacoa
Les jeunes de l’école LAO Musik

Reportage

Pour couvrir ces rencontres, deux autres artistes ont été invités : Griotte, artiste peintre qui réalisera des portraits des habitants des quartiers au cours des ateliers avec les artistes. Et Cédric Demaison, photographe et vidéaste, capturera les moments forts du projet. Ils livreront un carnet de voyage et un roadtrip movie du projet Romans Lao sur le Sentié Fah’âme.

GRIOTTE

Griotte est une artiste auteure dessinatrice issue d’une famille créole Zanatany installée à Madagascar depuis plusieurs générations. Ses travaux s’inspirent grandement de la culture malagasy dont elle emprunte les graphismes traditionnels et dans laquelle elle puise l’identité de ses personnages. Son travail est une démarche de ré-appropriation des fondements de son identité métisse mais également un hommage au peuple et aux terres de l’Océan Indien.

Elle travaille autant sur toile que dans des petits carnets, qui sont des espaces de recherches, de notes, d’impressions et d’inspirations. Elle y écrit et y trace sa propre histoire en petits textes, en peintures, en impressions, en dessins et en collages divers.

CÉDRIC DEMAISON

Photographe de voyage et de rue à ses débuts Cédric a eu l’opportunité par la suite de travailler comme photographe de scène. D’abord sur le festival La Bèl Parol, puis plus régulièrement avec le Théâtre Luc Donat lors d’évènements ou festivals comme Dernyé Viraz, La Nuit des Virtuoses ou le IOMMa.

Il est régulièrement sollicité par les artistes (comédiens ou musiciens) pour réaliser leurs books et faire leur promotion. Son travail reste multiple : photo (studio, lumière naturelle ou concert) et vidéo, tout en mélangeant les styles et les rendus.


Partenaires